Archives de Tag: Corse-Matin

Roger Antech, limogé du quotidien Corse-Matin

naufrage-corse-matin-maga-ettori-blogL’histoire de la presse insulaire, ce n’est pas le naufrage du Titanic, mais presque (http://www.petitions24.net/soutien_a_la_liberte_d_expression). Heureusement que Claude Perrier, PDG du groupe La Provence, actionnaire majoritaire de Corse-Matin, a pris les choses en main. Comme nous l’annoncions dans un billet précédent (https://magaettori.wordpress.com/2015/10/30/le-pdg-de-corse-matin-demissionne/) Claude Perrier n’a pas été long a nettoyer les écuries d’Augias. Il a annoncé le limogeage de Roger Antech lors du comité d’entreprise du jeudi 27 octobre, précisant que le prochain conseil d’administration de La Provence prévu pour le 10 novembre, entérinera le départ de Roger Antech – actuellement en maladie –  directeur général délégué chargé de l’information, du développement et du projet de centre d’impression numérique de Corse-Matin. Le départ de Roger Antech s’inscrit dans un contexte de creusement abyssal du déficit au sein de Corse-Matin (DSH ACPM 2015-2016, 32 657 exemplaires, -7%). Une situation qui avait déjà conduit à sa rétrogradation, fin 2015, après le rachat du titre par Bernard Tapie, et après seulement une petite année en tant que P-DG de la société éditrice Corse Presse. Claude Perrier tablerait désormais sur 1,5 million d’euros de pertes sur 2016 pour sa filiale, contre un million d’euros envisagés avant l’été. Il a donc décidé de siffler définitivement la fin de la partie pour Roger Antech, ce moussaillon intronisé amiral qui a bien faillit couler le fleuron de la presse insulaire. La chronique de Roger Antech s’intitulait  »7 jours en Corse », ce fut un tout petit peu plus long, mais bon… tout vient à point à qui sait attendre. Il est seulement regrettable que ce limogeage ne soit pas intervenu quelques semaines plus tôt, il aurait réjouit les derniers jours de notre ami Jean-René Laplayne qui a vu le sabordage de la Corse Votre Hebdo. RIP

Publicités

Bernard Tapie, ou la théorie corse du chaos

théorie du chaos (blog Magà Ettori)Le groupe appartenant à Bernard Tapie (Corse Presse) est aux portes du chaos. La réunion houleuse qui s’est déroulée aujourd’hui à Marseille dans les locaux de la Provence (S.A Corse Presse, éditrice du quotidien Corse-Matin) laisse malheureusement à penser que la situation empire. Les jours de Roger Antech en tant que PDG omnipotent de Corse Presse sont-ils comptés ? Certainement. La position du PDG devient instable, tant la médiocrité de ses résultats plaide contre lui.

Comme nous le rappelions dans un précédent billet (https://magaettori.wordpress.com/2015/09/19/corse-matin-en-liquidation-judiciaire/), les négociations – pas vraiment – secrètes qui ont eu lieu au moment du rachat du groupe par Bernard Tapie s’appuyaient sur des sables mouvants. L’homme d’affaires pouvait-il espérer bâtir quoi que ce soit là-dessus ? rien de moins certain. On sait Bernard Tapie extrêmement intelligent, retors, et bien entouré et on a du mal à imaginer comment le renard aurait pu se laisser berner par quelques jeunes coqs tout juste sortis de l’oeuf et un chapon en épinette ? Sauf si les jeunes coqs ont menacé le renard de mettre le chaos dans la basse-cour. Possible. Comme il s’agissait de réunions secrètes nous n’en savons rien et n’en dirons rien. Quoi qu’il en soit il n’en demeure pas moins surprenant que l’élite des médias français tel que Patrick Le Lay (ancien président-directeur général du groupe TF1 et conseiller de Bernard Tapie) ou Claude Perrier (directeur de publication et PDG du groupe La Provence) aient pu se tromper à ce point sur l’affaire corse. Ces deux brillants patrons de presse ont eu d’autres caquètements à gérer dans leurs carrières et on les voit mal se laisser impressionner par les gloussements de notre petit poulailler insulaire. Sauf si ça les intéresse à un moment précis, par exemple dans le cadre des négociations de l’achat d’un journal. Il y aurait de la stratégie dans le règne du PDG Antech ? Certainement. Connaissant l’homme, je l’imagine difficilement bernant l’équipe Tapie, monnayant sa situation, et promettant de maîtriser un hypothétique chaos. Le danger de la théorie du chaos fusse-t-il insulaire et que l’on doit maîtriser le moindre événement pour prévoir le futur. Henri Poincaré écrivait au début du siècle dernier :  »Une cause très petite, qui nous échappe, détermine un effet considérable que nous ne pouvons pas ne pas voir, et alors nous disons que cet effet est dû au hasard. Si nous connaissions exactement les lois de la nature et la situation de l’univers à l’instant initial, nous pourrions prédire exactement la situation de ce même univers à un instant ultérieur. » Nous sommes complètement d’accord avec le propos qui ne fait qu’illustrer le pourquoi du comment qui font que Roger Antech n’est pas à sa place à la tête de Corse Presse. Il n’a aucune connaissance de la culture insulaire, aucune connaissance de l’histoire de son journal. Depuis toujours le Corse Matin est un lien social, un ami de la famille. Vouloir mener une politique éditoriale et commerciale hyper agressive ne correspond pas à la vérité du terrain. La greffe n’a pas pris et ne prendra jamais. Faire la danse du ventre devant l’équipe Giaccobi est une erreur de calcul. Menacer de faire tomber les élections régionales dans l’escarcelle de l’actuel président du Conseil Exécutif de l’Assemblée de Corse est une erreur. Nous serions vraiment surpris que les dirigeants de la Provence veuillent encore négocier avec ce dernier. Et quand bien même. Roger Antech, PDG de Corse Presse est-il en capacité de le faire ? Nous en doutons. Aujourd’hui une seule personne est en capacité de re-créer ce lien entre Corse-Matin et son lectorat. Quelqu’un qui possède un ensemble de caractéristiques qui en font l’homme de la situation : un seul homme a l’estime de tous les hommes politiques (droite, gauche, nationalistes, vert, …), un seul homme connait parfaitement les méandres de la société insulaire et maîtrise parfaitement sa culture, un seul homme est apprécié pour sa plume juste et impartiale, un seul homme vit l’histoire de Corse-Matin depuis toujours, un seul homme faisait de l’ombre à Roger Antech. Oui monsieur Tapie  pour faire cesser la théorie corse du chaos, il va falloir sortir le papillon du placard et réintégrer Jacques Renucci dans ses justes fonctions. Vous le savez, et nous ne serions pas surpris d’apprendre que la réunion d’aujourd’hui apporte son lot de surprises dans les jours à venir.

Liberté d’expression, les limites de l’exercice

liberté d'expression - (Magà Ettori - Blog)La liberté d’expression de ses opinions est une liberté fondamentale pour chaque citoyen. Pour un cinéaste  cette liberté est vitale, aussi indispensable que l’air ou l’eau que nous consommons. Il m’est parfois arrivé de me demander si je pouvais/devais diffuser un de mes films dans certains pays dont les régimes sont totalitaires. En France, jamais. Jamais, oh grand jamais, je n’ai été inquiété pour mes opinions, pour mes films, pour mes écrits ou mes propos dans les médias ou ailleurs. En mai dernier, mon film FAERYLAND a été déprogrammé d’un festival en Corse en réaction à mon soutien au journaliste Jacques Renucci (http://www.petitions24.net/soutien_au_journaliste_jacques_renucci), quelques semaines plus tard la société qui produit mon film a été l’objet d’un contrôle fiscal, aujourd’hui je suis sous le coup d’une possible mise en examen pour les propos sur mon blog (https://magaettori.wordpress.com/). Résultat, la société de production qui porte le film depuis 3 ans ne veut plus présenter FAERYLAND en Corse, de crainte de susciter d’autres réactions négatives, d’autres rancœurs, d’autres attaques anonymes de lâches et de couards. Je serais interdit de séjour chez moi, sur la terre qui porte mes pas depuis toujours ? Est-ce juste ? Est-ce normal ? Vais-je me laisser faire ? Mes parents, amis et alliés vont-ils accepter que je sois banni ? Ceux qui me connaissent ont la réponse à ces questions.

Jacques Renucci, quand le canard perd ses plumes

MAGA ETTORI - JACQUES RENUCCI - CORSICA RADIO

Nous savions que la chasse au canard était ouverte, bien avant que le tribunal de commerce de Nice ne désigne les salariés de Nice-Matin propriétaires de leur journal à travers une coopérative. Ce que nous ignorions c’est qu’un incroyable tour de passe-passe – signé Bernard Tapie – venait de priver la Corse d’une de ses plumes les plus fameuses. Jacques Renucci, directeur de La Corse votre Hebdo, critique littéraire et brillant analyste politique est une victime collatérale d’un rachat du Corse-Matin, et il devra sous peu quitter la Corse. Une décision injuste qui fait suite à une opération financière à faire pâlir d’envie Gordon Gekko et tous les traders de Wall Street. Si les salariés de Nice-Matin ont pu devenir propriétaires de leur journal à travers une coopérative, c’est essentiellement en raison du fait qu’ils étaient soutenus par Bernard Tapie. L’aide du businessman n’est bien entendu pas gratuite. Bernard Tapie propriétaire du quotidien marseillais La Provence, perdant de l’argent avec ce titre devait trouver une autre affaire plus rentable, capable de combler ses pertes. Cette affaire, c’est le quotidien Corse-Matin (Corse-Presse est une filiale de Nice-Matin) ! Il faut dire que rapprocher les imprimeries de La Provence et de Nice-Matin en cas de fusion risquait de se heurter à une forte opposition syndicale. L’ingénieux Bernard Tapie est donc devenu propriétaire de la moitié du quotidien corse (très en dessous de sa valeur), en prêtant 4 millions d’euros à ses employés, gagés sur des immeubles de Nice-Matin. Trop fort. L’opération trouvant une mécanique naturelle : aux salariés de Nice Matin le défi d’une aventure de presse, à Bernard Tapie les dividendes d’une affaire juteuse. Tapie a du génie, une peau d’éléphant, et il connait les règles du jeu de la finance. Pourtant, la Corse est un défi aux esprits les plus cartésiens et personne n’est à l’abri d’un crash, en témoigne Dumbo l’éléphant volant qui avait lui aussi perdu sa plume en claquant des oreilles au dessus du Monte Cinto. Pour témoigner de votre soutien à Jacques Renucci, cliquer sur le lien suivant : http://www.petitions24.net/soutien_au_journaliste_jacques_renucci