Archives de Tag: animalistes

La question animale dans le champ politique

Cette campagne des législatives est remarquable. Non sans difficultés, les candidats des partis animalistes, antispécistes et alliés se battent bec et ongles pour faire émerger la question animale dans le champ politique. La tache est rude et personne ne leur fait de cadeaux dans les camps en face. Dans un tel contexte, il est irresponsable à quiconque se réclamant de nos mouvances, de régler des comptes personnels, problèmes de personnes et autres. J’ai assisté à des échanges peu sympathiques hier soir, sur un groupe [important] lié au mode de vie végane, qui me semblaient avoir pour objectif de déstabiliser un candidat. Il faut prendre sa B12, sa respiration et réfléchir avec sa tête. Ce n’est pas ainsi que l’on aide la cause animale. Je me suis désinscrit de ce groupe, et j’invite au boycott tous mes ami.e.s, qui à l’avenir seront témoins de ce type de comportement (et ce peu importe le groupe, lettre d’informations, page,…). Soyez vigilant, et gardez toujours à l’esprit que cette cause nous dépasse, et que de notre union dépend la vie de milliard d’êtres.

Appel au boycott de Gianfranco Vissani

boycott de Gianfranco Vissani (Magà Ettori - Blog)Le 19 août dernier, invité de l’émission  »In Onda » sur la chaîne italienne la7, le chef étoilé Gianfranco Vissani a déclaré : “Les végans sont une secte, ils sont comme les témoins de Jéhovah », avant d’appeler carrément au génocide :  »Et je veux bien dire les végans et pas les végétariens. Ce que je ferais avec les végans ? Je les tuerai tous.“

Il est toujours surprenant qu’une personnalité publique puisse librement exprimer un tel tissu de contrevérités et de stupidités sur une chaîne de télévision sans risquer la moindre poursuite judiciaire.

Même si sur le plateau, les autres chefs se sont indignés de ses propos, lui demandant de ne pas dire de “telles bêtises à la télévision”. la7 n’a pas pris le soin de s’excuser des propos de son invité. Il est toujours surprenant d’entendre la voix de l’orgueil, la voix de la démagogie, la voix de l’intolérance appeler à un génocide. Qui est Gianfranco Vissani pour s’arroger le droit de juger, le droit de tuer ? Qui est Gianfranco Vissani pour que ses délires médiatico-culinaires entache l’honneur de millions de personnes sur la planète ? Personne ! Un épiphénomène avec un micro que lui a tendu la7. La chaîne a donc sa part de responsabilité dans l’affaire.

Les propos de Gianfranco Vissani sont indignes d’intérêt. Ils invitent tout au plus à se questionner sur les risques du métier de cuisinier quand ils sont surexposés médiatiquement et quand ils fréquentent trop assidûment les abattoirs. Le travail de la viande, le hachage et le découpage de chair animale ne semble pas être sans conséquences sur les capacités intellectuelles de ceux qui le pratiquent de manière intense. Sauf si on inverse le problème. Les criminologues insistent souvent sur le lien entre les conduites violentes et les mauvais traitements infligés aux animaux.

A moins que la violence et la vulgarité des propos de Gianfranco Vissani, ne soit qu’une recherche du buzz médiatique. Cette ancienne star de la télé italienne des années 90 erre depuis tellement longtemps dans les méandres de la téléréalité, que son jugement est nécessairement altéré.

Quelques soient les causes de son dérapage, notre première réaction est de boycotter toutes les activités commerciales de Gianfranco Vissani (restaurant, émissions tv, livres,…). Il s’est disqualifié par ses propos outranciers et son appel au meurtre. On ne peut pas stigmatiser et discriminer des millions de personnes, mettre une cible sur le dos d’une communauté, sans en payer les conséquences.

Il est temps de réagir. Nous savons que le cas Gianfranco Vissani n’est pas isolé. Le discours végéphobe s’intensifie sur tous les continents. La stigmatisation, l’exclusion, la caricature ou l’infériorisation des personnes pratiquant le végétarisme, le véganisme et l’antispécisme sont de plus en plus courants de l’Europe aux Etats-Unis, en passant par l’Asie et la pointe de l’Everest.

Ces pratiques sont autant portées par des lobbies industriels qui profitent de l’exploitation animale, que par l’ignorance du plus grand nombre.

Ceux qui dénoncent cette course au profit, ceux qui récusent l’exploitation cynique des plus faibles, ceux qui affirment la convergence des luttes entre la libération des humains et des non-humains, ceux qui réfutent le pillage des ressources naturelles, ceux-là sont systématiquement marginalisés et écartés.

Des lois sont votées, chaque jour, entre-soi, sur les cinq continents pour protéger les intérêts des industriels. Des lois comme celle que voudrait faire voter la Députée Elvira Savino pour stigmatiser une communauté en Italie et qui pourrait revenir comme un boomerang dans l’assiette des industriels. Des lois vaseuses et xénophobes qui trouvent aujourd’hui des échos en Italie, mais pas seulement.

C’est pourquoi, nous vegans, citoyens du monde, appelons solennellement les vegans, végétariens, animalistes, antispecistes, et plus globalement toutes les femmes et les hommes de biens à boycotter toutes les activités commerciales de tous les Gianfranco Vissani de la planète et demandons à la chaîne italienne la7 de condamner les propos intolérables de l’invité de l’émission  »In Onda ».

Pétition Génocide des vegans, appel au boycott : http://www.petitions24.net/genocide_des_vegans

Magà Ettori, Dublin, 20/08/2016

en partenariat avec http://www.paroledanimaux.com/