Archives mensuelles : août 2016

Genocide vegans, boycott

boycott de Gianfranco Vissani  (Magà Ettori - Blog)On August 19 guest on the program  » In Onda  » on the Italian channel LA7, star chef Gianfranco Vissani said: « Vegans are a cult, they are as Jehovah’s Witnesses,  » before outright call to genocide:  » and i do mean vegans and vegetarians not. What I would do with vegans? I will kill them all.  »

It is always surprising that a public figure can freely express such a fabric of untruths and stupidities on a television channel without risking any prosecution.

While on set, the other leaders have been outraged by his comments, asking him not to say « such nonsense on TV. » la7 has not taken the trouble to apologize about the guest. It is always surprising to hear the voice of pride, the voice of demagoguery, the voice of intolerance called genocide. Gianfranco Vissani which is to assume the right to judge, the right to kill? Gianfranco is Vissani for its media-culinary delusions taints honor of millions of people on the planet? No one ! An epiphenomenon with a microphone that handed him la7. The chain thus has its share of responsibility in the case.

The About Gianfranco Vissani are unworthy of interest. They invite at most to question the risks of a cook when they are overexposed media-and when they attend too hard slaughterhouses. The work of the meat, chopping and cutting of animal flesh does not appear to be without consequences for the intellectual capacities of those who practice intensively. Unless we reverse the problem. Criminologists often emphasize the link between violent behavior and maltreatment of animals.

Unless the violence and vulgarity of about Gianfranco Vissani, is that a search of media buzz. The former star of Italian TV of the 90s for so long wanders through the maze of reality TV, that his judgment is necessarily altered.

Whatever the causes of its skid, our first reaction is to boycott all commercial activities Gianfranco Vissani (restaurant, TV shows, books, …). He was disqualified by his comments outrageous and call for murder. You can not stigmatize and discriminate against millions of people, put a target on the back of a community without paying the consequences.

It is time to react. We know that if Gianfranco Vissani is not isolated. The végéphobe speech intensified on all continents. Stigma, exclusion, caricature or inferiority of people practicing vegetarianism, veganism and antispécisme are becoming more common in Europe in the United States, passing through Asia and peak Everest.

These practices are all carried by industrial lobbies that profit from animal exploitation, by the ignorance of many.

Those who denounce this race for profit, those who reject the cynical exploitation of the weak, those who assert the convergence of struggles between the release of humans and nonhumans, those who refute the plundering of natural resources, these are systematically marginalized and excluded.

Laws are passed every day between oneself, on five continents to protect the interests of industry. Laws like the one that would make the vote Congresswoman Elvira Savino to stigmatize a community in Italy and could come back like a boomerang on the plate industrial. Muddy and xenophobic laws today are echoes in Italy, but not only.

Therefore, we vegans, citizens of the world, solemnly call vegans, vegetarians, animal rights, antispécistes, and more generally all women and men of property to boycott all business activities of all Gianfranco Vissani the planet and ask the Italian channel lA7 condemn intolerable about the guest of the program  » in Onda  ».

Petition address to Urbano Cairo the owner of the channel LA7

Petition : http://www.petitions24.net/genocide_des_vegans

Translation : Michèle Agresti

Magà Ettori, Dublin, 20/08/2016 in partnership with http://www.paroledanimaux.com/

Publicités

Genocidio dei vegani, boicottaggio

boycott de Gianfranco Vissani (Magà Ettori - Blog)Il 19 agosto, ospite della trasmissione  » In Onda  » sul canale italiano LA7, lo chef stellato Gianfranco Vissani ha dichiarato: « I vegani sono una setta, sono come i Testimoni di Geova,  » prima chiamata a titolo definitivo al genocidio :  » E intendo i vegani e non i vegetariani. Quello che vorrei fare con i vegani ? Io li ucciderei tutti. « 

È sorprendente come un personaggio pubblico possa liberamente esprimere una tale quantità di menzogne e stupidaggini in un canale televisivo senza rischiare una denuncia.

Mentre gli altri chef presenti in trasmissione si sono indignati per i suoi commenti, chiedendogli di non dire « sciocchezze in TV”, La7 non si è minimamente degnata di scusarsi per l’ospite. È sempre sorprendente sentire la voce dell’orgoglio, la voce della demagogia, la voce dell’intolleranza chiamata genocidio. Gianfranco Vissani chi è per arrogarsi il diritto di giudicare e il diritto di uccidere ? Chi è Gianfranco Vissani per offendere l’onore di milioni di persone sul pianeta con i suoi deliri mediatici ? Nessuno! Un fenomeno da baraccone al quale è stato dato un microfono da La7. L’emittente ha così una sua parte di responsabilità nella vicenda.

Le osservazioni di Gianfranco Vissani sono prive di motivazioni. Invitano al massimo a mettere in discussione i rischi di un cuoco quando è sovraesposto mediaticamente e quando frequenta troppo assiduamente i macelli. Il lavoro della carne e il taglio della carne animale non sembrano essere senza conseguenze per le capacità intellettuali di chi le pratica intensamente. A meno che non invertiamo il problema. Criminologi sottolineano spesso il legame tra un comportamento violento e maltrattamenti di animali.

A meno che, la violenza e la volgarità di Gianfranco Vissani, non siano che una ricerca di visibilità mediatica. L’ex star della tv italiana degli anni ’90 da così tanto tempo vaga attraverso il labirinto dei talkshow, che il suo giudizio è indubbiamente alterato.

Qualunque siano le cause del suo scivolone, la nostra prima reazione è di boicottare tutte le attività commerciali di Gianfranco Vissani (ristoranti, programmi televisivi, libri…). È stato squalificato dai suoi commenti oltraggiosi e per inneggiare all’omicidio. Non si può stigmatizzare e discriminare milioni di persone, mettere un bersaglio sulla schiena di una comunità senza pagarne le conseguenze.

È tempo di reagire. Sappiamo che il caso di Gianfranco Vissani non è isolato. Il problema della vegefobia si sta intensificando in tutti i continenti. Stigmatizzazione, esclusione, satira o l’inferiorizzazione di persone che praticano il vegetarismo, il veganismo e l’antispecismo, stanno diventando sempre più comuni in Europa, negli Stati Uniti, passando per l’Asia e la vetta dell’Everest.

Queste pratiche sono tutte eseguite da lobby industriali che traggono profitto dallo sfruttamento degli animali, per l’ignoranza di molti.

Coloro che denunciano questa corsa al profitto, chi rifiuta lo sfruttamento cinico dei deboli, coloro che affermano che la convergenza delle lotte tra il rilascio di esseri umani e non umani, quelli che confutano il saccheggio delle risorse naturali, questi sono sistematicamente emarginati ed esclusi.

Le leggi vengono approvate tutti i giorni nei cinque continenti per proteggere gli interessi dell’industria. Come ad esempio la proposta di legge della deputata Elvira Savino, scritta con la chiara intenzione di stigmatizzare la comunità vegana in Italia e che potrebbe essere servita su di un piatto d’argento agli industriali della zootecnia. Leggi fangose e xenofobe oggi sono echi in Italia, ma non solo.

Pertanto, noi vegani, cittadini del mondo, solennemente ci appelliamo ad altri vegani, vegetariani, animalisti, antispecisti, e più in generale a tutte le donne e agli gli uomini con la possibilità di boicottare tutte le attività commerciali di Gianfranco Vissani in tutto il pianeta e chiedere al canale italiano La7 una condanna all’ospite del programma  » in onda  ».

Petizione indirizzata a Urbano Cairo proprietario dell’emittente televisiva La7.

Petizione Genocidio dei vegani, boicottaggio 

http://www.petitions24.net/genocide_des_vegans

Traduzione : Carmen Luciano e ExtraVegano

Magà Ettori, Dublin, 20/08/2016 in collaborazione con http://www.paroledanimaux.com/

 

Un film vegan, c’est possible ?

FAERYLAND - Inrocks - 20-08-2016

Appel au boycott de Gianfranco Vissani

boycott de Gianfranco Vissani (Magà Ettori - Blog)Le 19 août dernier, invité de l’émission  »In Onda » sur la chaîne italienne la7, le chef étoilé Gianfranco Vissani a déclaré : “Les végans sont une secte, ils sont comme les témoins de Jéhovah », avant d’appeler carrément au génocide :  »Et je veux bien dire les végans et pas les végétariens. Ce que je ferais avec les végans ? Je les tuerai tous.“

Il est toujours surprenant qu’une personnalité publique puisse librement exprimer un tel tissu de contrevérités et de stupidités sur une chaîne de télévision sans risquer la moindre poursuite judiciaire.

Même si sur le plateau, les autres chefs se sont indignés de ses propos, lui demandant de ne pas dire de “telles bêtises à la télévision”. la7 n’a pas pris le soin de s’excuser des propos de son invité. Il est toujours surprenant d’entendre la voix de l’orgueil, la voix de la démagogie, la voix de l’intolérance appeler à un génocide. Qui est Gianfranco Vissani pour s’arroger le droit de juger, le droit de tuer ? Qui est Gianfranco Vissani pour que ses délires médiatico-culinaires entache l’honneur de millions de personnes sur la planète ? Personne ! Un épiphénomène avec un micro que lui a tendu la7. La chaîne a donc sa part de responsabilité dans l’affaire.

Les propos de Gianfranco Vissani sont indignes d’intérêt. Ils invitent tout au plus à se questionner sur les risques du métier de cuisinier quand ils sont surexposés médiatiquement et quand ils fréquentent trop assidûment les abattoirs. Le travail de la viande, le hachage et le découpage de chair animale ne semble pas être sans conséquences sur les capacités intellectuelles de ceux qui le pratiquent de manière intense. Sauf si on inverse le problème. Les criminologues insistent souvent sur le lien entre les conduites violentes et les mauvais traitements infligés aux animaux.

A moins que la violence et la vulgarité des propos de Gianfranco Vissani, ne soit qu’une recherche du buzz médiatique. Cette ancienne star de la télé italienne des années 90 erre depuis tellement longtemps dans les méandres de la téléréalité, que son jugement est nécessairement altéré.

Quelques soient les causes de son dérapage, notre première réaction est de boycotter toutes les activités commerciales de Gianfranco Vissani (restaurant, émissions tv, livres,…). Il s’est disqualifié par ses propos outranciers et son appel au meurtre. On ne peut pas stigmatiser et discriminer des millions de personnes, mettre une cible sur le dos d’une communauté, sans en payer les conséquences.

Il est temps de réagir. Nous savons que le cas Gianfranco Vissani n’est pas isolé. Le discours végéphobe s’intensifie sur tous les continents. La stigmatisation, l’exclusion, la caricature ou l’infériorisation des personnes pratiquant le végétarisme, le véganisme et l’antispécisme sont de plus en plus courants de l’Europe aux Etats-Unis, en passant par l’Asie et la pointe de l’Everest.

Ces pratiques sont autant portées par des lobbies industriels qui profitent de l’exploitation animale, que par l’ignorance du plus grand nombre.

Ceux qui dénoncent cette course au profit, ceux qui récusent l’exploitation cynique des plus faibles, ceux qui affirment la convergence des luttes entre la libération des humains et des non-humains, ceux qui réfutent le pillage des ressources naturelles, ceux-là sont systématiquement marginalisés et écartés.

Des lois sont votées, chaque jour, entre-soi, sur les cinq continents pour protéger les intérêts des industriels. Des lois comme celle que voudrait faire voter la Députée Elvira Savino pour stigmatiser une communauté en Italie et qui pourrait revenir comme un boomerang dans l’assiette des industriels. Des lois vaseuses et xénophobes qui trouvent aujourd’hui des échos en Italie, mais pas seulement.

C’est pourquoi, nous vegans, citoyens du monde, appelons solennellement les vegans, végétariens, animalistes, antispecistes, et plus globalement toutes les femmes et les hommes de biens à boycotter toutes les activités commerciales de tous les Gianfranco Vissani de la planète et demandons à la chaîne italienne la7 de condamner les propos intolérables de l’invité de l’émission  »In Onda ».

Pétition Génocide des vegans, appel au boycott : http://www.petitions24.net/genocide_des_vegans

Magà Ettori, Dublin, 20/08/2016

en partenariat avec http://www.paroledanimaux.com/

Véganisme, lettre à un chevalier

Véganisme, lettre à un chevalier - (Magà Ettori - blog)Comment expliquer le véganisme à un chevalier ? Mon ami Benjamin, homme cultivé, amateur de joutes médiévales (et de joutes tout court) intervient régulièrement sur les réseaux sociaux pour chahuter (avec humour) le mode de vie vegan. Les questions qu’il se pose sur le véganisme me semblent pertinentes et légitimes. Ce sont des questions que l’on me pose souvent, c’est pourquoi je me permets de récupérer le début de notre conversation, et d’y ajouter mes réponses. Elles serviront peut-être à d’autres.

La dernière intervention de Benjamin concernait le projet de loi déposé par la députée conservatrice Elvira Savino (clan Berlusconi) en Italie. Sans doute boostée par des loobies alimentaires, ou par un besoin irrépressible de se faire de la publicité, l’élue italienne proposait d’emprisonner les parents nourrissant leurs enfants sans viande ni poisson ni aucun produit d’origine animale comme les œufs, le fromage, le lait. En fait le projet de loi italien, pourrait bien se retourner contre la députée Savino car si l’on emprisonne les parents imposant un « régime alimentaire déficient en éléments essentiels pour une croissance saine » – cela voudrait dire qu’il faudrait condamner les parents d’enfants obèses. Au pays de la pasta , de la pizza, et du gelato, les tribunaux ne vont pas chômer. Je poste donc un article sur un réseau social, où je me moque ouvertement de l’amalgame fait par la députée italienne, et Benjamin intervient.

Benjamin : Après si on considère que cette tendance nécessite un réel savoir des nutriments essentiels et une réelle connaissance des besoins de son enfants, il est envisageable de contrôler les apprentis sorciers qui céderaient à cette mode sans avoir de solides compétences nutritionnistes (dans le cadre d’une alimentation donnée à un enfant bien sûr ).  Après tout, il existe bien l’exercice illégal de la médecine ?

Magà : Bonjour Benjamin, je n’ai pas l’habitude de faire de prosélytisme ou d’argumenter sur les réseaux sociaux mais je te sens intrigué par le veganisme. Cela fait plusieurs fois que tu réagis sur mes posts, et au nom de notre durable et solide amitié je veux bien répondre ici à toutes tes questions. Que voudrais-tu savoir du veganisme ? Quels sont les domaines qui t’intéressent (alimentation, loisir, expérimentation animale, …) ? Et surtout que considères-tu comme des  »nutriments essentiels » ?

Benjamin : L’idée de mon commentaire n’est pas sur le vegannisme en tant que tel vu que je considère que toute personne est libre de vivre sa sphère privée « gastronomique » comme il l’entend (et sur ce point je sais que la mode vegan va bien au delà de la simple alimentation bien sûr ). Certes en tant qu’esprit libre et critique je m’insurge contre toute affirmation dogmatique et contre tout extrémisme liberticide, fut ce t’ils parés de vertu. Non mon interrogation, derrière cette article ubuesque (car avouons le il est dérisoire de condamner des gens pour leur régime alimentaire, hormis le cannibalisme bien sûr ) c’est plus le questionnement de la responsabilité des parents qui imposeraient un régime non adapté à leurs jeunes enfants au nom d’une conviction éthique (qui dans ce cas n’est pas sans rappeler certaines considérations cultuelles qui parasitent le milieu hospitalier) toute morale soit elle. Je ne suis pas nutritionniste mais les rares notions alimentaires que je possède me font dire qu’avant d’imposer… pardon d’éduquer un enfant vers telle ou telle philosophie de vie il faut d’abord coïncider au mieux avec sa santé. J’entends de là les hauts cris des salafistes tendance quinoïste qui vont me hurler leurs études sur l’apport de vitamines dans tel ou tel céréales et que cela comblera un quelquonque besoin carné ou laitier … soit… Mais comme je crois en l’unicité de l’être humain et aussi beaucoup en l’avis des spécialistes je ne trouve pas si aberrant qu’un gouvernement prenne des mesures contre un potentiel problème de santé publique ou une mode en est responsable. Bien sûr la réaction est des plus disproportionnée dans cet article mais le débat sur cette forme d’ingérence doit se poser car il n’y a de vérité que le mouvant et le débat. .. m’a t’on dit… »

Magà : D’accord, je comprends mieux tes attentes. Alors la première chose à considérer est que les vegans sont beaucoup plus informés que la moyenne des gens concernant l’alimentation. En France, il y a très peu de personnes qui sont nées véganes, donc ceux qui le sont devenus ont suivi un chemin initiatique qui les ont guidés sur la voie de l’éthique et du bien-être. Si certains vegans te brandissent des études, c’est parce que ces études existent. Des gens sérieux honnêtes, des spécialistes tirent la sonnette d’alarme. Bien entendu, les lobbies industriels se chargent de mettre à ta disposition des contre-exemples ou des études qui prouvent que ton mode de vie est cohérent. Mais en définitive ils ne prouvent rien. Quand l’OMS te dit que la consommation de viandes transformées est cancérogène, ce n’est pas pour te priver de ton prisutu (jambon), c’est simplement parce que ce type que la consommation de viandes transformées est cancérogène. Alors, je sais bien que c’est rigolo de jouer la carte de l’insouciance, et de se convaincre que souffrir d’un cancer, voir mourir ses proches dans de longues et atroces souffrances vaut bien un peu de charcuterie, mais tout se discute.

Ce que l’OMS ne dit pas dans son étude, c’est que la quasi totalité des produits industriels sont infestés, contaminés, impropres à la consommation. Les industriels sont les plus grands gourous et prédateurs de l’histoire de l’humanité. On nous éduque, on nous conditionne depuis l’enfance, et on nous fais croire que notre type de consommation est la norme, ou plutôt la normalité. C’est faux ! Ils nous interdisent de remettre en question ce système, sous peine d’apparaître comme des farfelus, ou des extrémistes :  »Le lait vos amis pour la vie », j’ai encore du mal aujourd’hui à croire que le lait de vache (ou de chèvre, ou de brebis, ou de singe) puisse être mauvais pour la santé, et pourtant. Sans parler des méthodes pour l’extraire. Tu imagines que les pouvoirs publics ont déterminé quelle quantité de pus il peut y avoir dans le lait, pour que celui-ci reste consommable ?

Tu me dis qu’en tant qu’esprit libre et critique tu t’insurges contre toute affirmation dogmatique et contre tout extrémisme liberticide, fussent-ils parés de vertu. Je te crois. Mais pourrais-tu t’insurger contre l’affirmation dogmatique que la viande est bonne pour la santé ? Je ne te demande pas de le faire, mais ce ne serait pas une mauvaise idée.

Comme tu le reconnais, tu n’es pas nutritionniste alors que la plupart des vegans le sont. Ils se sont insurgés contre l’affirmation dogmatique que la viande est bonne pour la santé. Ils ont étudié nutrition, qui est enseigné dans certaines écoles d’Europe du nord et aux USA. Certains n’ont peut-être pas les mots pour te convaincre de la justesse de leurs propos, ils sont peut-être maladroits, et peuvent apparaître comme des ayatollahs. Ne pense pas que ce soit nécessairement des ultras extrémistes.  Même s’ils communiquent mal, cela ne les disqualifient pas. Quand ils argumentent ce n’est pas pour faire de l’ingérence dans ta vie, mais pour essayer de sauver la leur. Les codes du monde industriel sont la norme, il est impossible d’y échapper. Médicaments, cosmétiques, alimentation (je passe sur les loisirs et l’habillement), les industriels nous obligent à en consommer. Impossible d’échapper à la folie consumériste, impossible de prendre un antibio, ou de se laver les dents sans ingurgiter de la chair animale. Pourquoi ? Parce que ça leur coûte moins cher, ils font des économies d’échelle et construisent des fortunes sur notre santé. Les vegans – qui savent tout ça – veulent avant tout échapper à cet esclavagisme moderne. On tente de nous faire croire que l’humain à toujours vécu comme ça, c’est une fable, l’allégorie de la caverne.

Cet article n’est pas seulement ubuesque, il est aussi mensonger. L’enfant dont il est question souffrait d’une maladie cardiaque congénitale qui a nécessité une opération. Il avait 14 mois et pesait entre trois et quatre kilos, une hérésie sauf si l’on considère que son poids était lié à sa maladie cardiaque. Ce bébé aurait dû recevoir des doses de calcium et de fer supplémentaires depuis sa naissance, et le régime végétalien aurait largement pu lui en fournir. La seule carence à laquelle  les parents auraient du répondre est celle de la B12, mais il semble que le problème soit ailleurs.

Tu me dis que ton commentaire ne vise pas à critiquer le véganisme en tant que tel, vu que tu considères que toute personne est libre de vivre sa sphère privée « gastronomique » comme il l’entend. Malheureusement ce n’est pas aussi simple que cela, et ce serait oublier la part éthique de la démarche végane. Libre de vivre sa sphère privée « gastronomique », cela est comparable à dire vivre libre sa sphère privée « sexuelle ». Si la fille qui est à côté de toi te plait, tu aurais donc le droit de la violer car tel est ton bon plaisir. Un être vivant peut-être transformé en saucisse car tel est ton bon plaisir. Un être sentient, reconnu par la loi française comme un être sensible vit une existence abominable car tel est ton bon plaisir.

Mais en réalité, toutes les informations que je pourrais t’apporter concernant l’exploitation animale, le mépris de la vie (la notre et celle des animaux) te sembleront fallacieuse tant que tu n’auras pas suivi le chemin de la connaissance, par toi même.

La bonne nouvelle c’est que nous ne sommes pas condamnés à vivre en esclaves, des solutions existent pour que l’humain, la nature et les animaux continuent à suivre ce chemin commun dans la paix, l’harmonie, et le bien-être. Le véganisme est une solution. Une voie que personnellement j’ai adopté, qui me procure du plaisir (au niveau gastronomique notamment), du bien-être (ma santé s’en trouve largement améliorée), mais surtout de la satisfaction concernant l’aspect humaniste de mes convictions, et mon devoir par rapport aux plus faibles (minorités, animaux, femmes, enfants,…). Rien n’est plus détestable que la loi du plus fort et l’injustice, piliers de notre civilisation actuelle.

Nous vivons une sixième extinction majeure de la bio-diversité et ce système en est responsable. Je connais ton esprit chevaleresque et l’homme de bien que tu es ne peut pas se contenter du dogme cynique des industriels. Tes armes sont ton savoir. Étudie la question, et  »que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit dans ta nourriture ».