2 milliards d’euros en 15 ans, la Corse ne veut plus du système Giacobbi

ctc carburant (Magà Ettori - Blog)Les électeurs voteront, dimanche prochain, pour l’un des 12 candidats aux élections territoriales. Même si cela semblait impossible il y a quelques mois, il semblerait que les corses montrent la porte de sortie à Paul Giacobbi du député (PRG) et président du conseil exécutif de Corse. Entre le premier et le deuxième sondage Opinion Way pour France Bleu RCFM et France 3 Corse ViaStella, annonce que Gilles Simeoni, chef de file de la liste nationaliste Femu a Corsica, sort en tête de ce second sondage (19% des voix). Le maire de Bastia gagne 1% des intentions de votes dans les sondages en un mois.  José Rossi, le candidat Les Républicains enregistre la plus forte hausse (+2%) entre le premier et le second sondage et se retrouve à égalité des intentions de votes (14%) avec Camille de Rocca Serra, tête de liste de Rassembler pour la Corse, qui perd 2% d’intention de votes. La liste la testostéronée de Paul Giacobbi pédale dans le brocciu avec seulement (13%) d’intention de votes. Simplement improbable. Il faut dire que l’offensive judiciaire sur les dérives politico-financières lancée en Corse a conduit non seulement à la mise en examen, le 21 juillet dernier de  Paul Giacobbi, pour  »complicité de détournements de fonds publics », dans l’affaire dite des  »gîtes ruraux » tombe au plus mauvais moment, mais personnellement je ne pense pas que ce soit ça qui puisse nuire à la réélection de Paul Giacobbi. Non. Le malaise est ailleurs, du côté de la poche. Les revenus des corses sont parmi les plus faibles de France. Un habitant sur cinq vit sous le seuil de pauvreté et surtout les disparités de revenus entre les ménages les plus pauvres et les plus aisés sont colossaux. Pas sérieux dans une ile où tout se voit, où tout se sait.

Mais au fait le système Giacobbi c’est quoi ?

Pour en avoir une idée, il suffit de voir comment se gère le  »Paul Emploi » à la Collectivité Territoriale de Corse (CTC). Comment ça se techje diraient certains de nos amis. Le personnel de la CTC, ce sont quelque 1227 agents titulaires de la Région qui bénéficient d’avantages incomparables. Et oui, tout s’achète ! Selon un rapport détaillé de la chambre régionale des comptes rendu public en juillet dernier, non seulement leurs effectifs ont bondi de 311 agents en cinq ans, soit une hausse de 34 %, alors que les magistrats avaient déjà pointé du doigt cette dérive dans leur rapport précédent. Mais leurs rémunérations ont progressé, à partir de 2010, à un rythme de 4 à 6 % par an. Par ailleurs, le coût des heures supplémentaires a augmenté de 76 % entre 2010 et 2013. Enfin, les dépenses sociales pour les agents (Ticket-Restaurant, mutuelles, activités culturelles et sportives) ont été multipliées par trois en quatre ans, passant de 700.000 euros en 2010 à 2 millions en 2013. Quand on vous dit qu’il y a des manghjoni à la CTC ! anticorruption - giacobbi (Magà Ettori - Blog)Le Résultat est une flambée des dépenses totales pour le personnel de 46 % entre 2008 et 2013 !  Les fonctionnaires régionaux ne sont pas le système Giacobbi, mais ils en profitent chaque année. Par exemple ils bénéficient  de près de 10 semaines de congé (soit 25 jours de congés payés, 14 jours de RTT, 4 jours acquis en 1991, et 5 jours mobiles accordés par le Giacobbi) ce qui constitue sans doute un record parmi les Régions françaises.  Paul Giacobbi essaie de s e justifier  »Nous avons essayé d’installer une pointeuse. Ce n’est pas facile. Nous avons été stoppés par les syndicats ». Ils sont sans doute cru qu’il s’agissait d’une sulfateuse, avec tous ces problèmes de sécurité. Il faut dire que question diction, le Président de l’Exécutif a encore des progrès à faire.  Paul Giacobbi ferme aussi les yeux sur les agents qui ajoutent d’autres jours d’absence pour des motifs de santé ou familiaux. Le système Giacobbi est généreux : 3 jours pour le mariage d’un enfant ou un déménagement. La chambre régionale des comptes rappelle qu’elle avait déjà dénoncé «l’absence de système de contrôle effectif de la présence et du temps de travail» des agents de la CTC. Malgré les engagements de la CTC de mettre en place dès 2008 un suivi plus minutieux, rien n’a été fait.corsica paul tournage «Le présent examen de la gestion a permis de constater qu’aucun moyen de contrôle n’a été mis en place», notent les magistrats financiers. Le laxisme semble également de mise concernant l’absentéisme pour raisons de santé. Selon la chambre régionale des comptes, il est en pleine expansion, ce qui traduit «un déficit réel de gouvernance» de la CTC. Autre dérive pointée du doigt par les magistrats: le paiement des jours d’astreinte technique à certains agents, qui a augmenté de 77 % sans raisons apparentes. La chambre régionale des comptes a relevé des cas édifiants, comme celui de ce technicien dont les paiements liés à ces journées sont curieusement passés de 298 euros en 2011 à 4035 euros en 2013. Soumis aux critiques sur certaines défaillances de son contrôle, Paul Giacobbi a promis de mieux surveiller ces dépenses. Selon lui, elles auraient diminué en 2014, après un pic exceptionnel en 2013 dû au départ du Tour de France en Corse !  D’autres dérives étonnantes concernent les voitures. Tout d’abord, la CTC met 50 véhicules de service à disposition de certains agents, dont 34 sont attribués à titre personnel. Ce sont autant de discrets avantages en nature. Ensuite, la Région a attribué 237 cartes de paiement d’essence pour 264 voitures de son personnel. Certains semblent en profiter largement. Comme ce conducteur d’une Audi Q3 Crossover, qui a fait successivement le plein, le 1er janvier 2013 à 15h45 à Nice, et à 18h34 à Lucciana en Haute-Corse, pour des carburants différents, sans plomb et diesel. La carte de paiement a donc servi pour deux véhicules au lieu d’un ! Et cet agent n’est visiblement pas le seul dans ce cas. Il est vrai qu’il ne pouvait pas prendre le train [oups pardon] ne parlons pas de Chemin de Fer en Corse, c’est un sujet qui fâche. La faillite de la filière audiovisuelle-cinéma dans l’île ? Chuuuteeuuu ! De la formation audiovisuelle-cinéma avec la très chère voisine ? Rien sur l’Université, on va vraiment se fâcher ! Pas d’avantage des employés de la CTC ? Non, ça fait trop de familles ! Mais alors de quoi pouvons nous parler ? De l’utilisation des 2 milliards d’euros donnés à la Corse sur 15 ans pour rattraper les retards structurels ? Nunda ! Zittu è Mutu ! Lasciatemi core o ziteddi,… prima a stacca !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s