Archives mensuelles : décembre 2015

Interpellations dans le cadre de l’enquête concernant l’agression des sapeurs pompiers d’Ajaccio

SDIS2A (Magà Ettori - Blog)Un homme a été interpellé ce dimanche en début d’après-midi. Un deuxième individu s’est présenté de lui-même aux forces de l’ordre. Les deux personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre de l’enquête concernant l’agression des sapeurs pompiers dans le quartier des Jardins de l’Empereur qui a eu lieu la nuit de Noël. Une agression assez inhabituelle par rapport aux  »habitudes insulaires » qui s’est déroulée en deux temps : les secours dépêchés sur un incendie dans le quartier des Jardins de l’Empereur à Ajaccio sont d’abord tombés sur cinquante à soixante individus qui se trouvaient autour d’un feu et leur ont lancé des projectiles, pierres, parpaings, barre de fer. Puis, alors qu’ils rebroussaient chemin, ils ont à nouveau été pris à partie par un petit groupe d’une vingtaine de personnes armées de barre de fer, de battes de baseball, cagoulés. Ils ont essayé de nous porter des coups, d’ouvrir le camion, et ont réussi à briser les vitres du véhicule. Si nous ne sommes pas ici sur un crime de sang, l’affaire n’en ai pas moins complexe. Certain portaient des cagoules, mais d’autres pas. Depuis vingt ans, la Corse connait une moyenne de 20 meurtres et 10 tentatives de meurtres chaque année avec un taux de condamnation qui avoisine péniblement les 10%. Un taux si faible que Corse-Matin écrivait en janvier 2013 : « la résolution judiciaire des assassinats en Corse depuis 2004 frise le niveau zéro, entre 2005 et 2013, sur les 94 règlements de comptes, peu ont mené à des procès (moins de 4%) ». Mais il était certain, que nous allions aller très vite dans l’affaire des pompiers, l’opinion publique nationale était choquée, et surtout le préfet s’y était engagé en recevant un petit groupe de manifestants vendredi en fin de journée. Il va maintenant falloir que le Préfet s’engage, de la même manière, à élucider les affaires liées aux meurtres depuis 30 ans (n’allons pas trop loin). Sinon les familles des victimes vont être tentées d’organiser une manifestation pour chaque affaire non élucidée, apparemment la formule fonctionne.

Décalage horaire

FAERYLAND (Magà Ettori) DECALAGE HORAIRE - France BleuPour ceux qui pensent que Corse rime avec racisme, xénophobie et haine, je vous suggère de me retrouver aujourd’hui en direct à 12h05 dans l’émission  DECALAGE HORAIRE où nous étions invités avec mes amis Yves Duteil pour son interprétation dans FAERYLAND (www.faeryland-lefilm.com), le journaliste Jacques Renucci et Marc Vallaud le président du Collectif Contre l’Expérimentation et l’Exploitation Animales. Dans cet émission , nous évoquons à de nombreuses reprises la bienveillance, l’amour, la fraternité, la passion qui cimentent notre amitié depuis de longues années. Cet entretien a été enregistré avant la COP21, avant les attentats, avant les élections régionales où le FN a obtenu 40% des voix (10% en Corse), avant les récents événements d’Ajaccio. Je remercie France Bleu RCFM et Evelaine Fontana, de programmer cette émission aujourd’hui, elle prend tout son sens après ce qu’il s’est passé ces dernières 48 heures. Je suis né et j’ai grandi en Corse, chaque parcelle de mon être appartient à cette terre, à cette culture et à ce peuple, mais vous découvrirez aussi que j’étais, je suis et je serais toujours un citoyen du monde, un vegan et un humaniste sincère. Être corse et citoyen du monde est parfaitement compatible, et tellement évident.

écoutez en direct : https://www.francebleu.fr/rcfm

Si vous êtes simple d’esprit alors lisez bien ceci

FN (Magà Ettori)Le 25 décembre, peu après minuit, une équipe de sapeurs pompiers a été prise pour cible dans le quartier de l’Empereur à Ajaccio lors d’une intervention. Deux pompiers ont été blessés à la suite de jets de projectiles, puis un peu plus tard un policier. Le véhicule des pompiers a été endommagé, vitres cassées et autres dégâts. Du jamais vu en Corse ! Inconcevable, quand on sait la sympathie des corses pour  »I spinghjifocu » (les pompiers), y compris votre dévoué serviteur qui a réalisé plusieurs films sur le sujet.  Je n’ai qu’un souhait, c’est que l’on retrouve et que l’on condamne TRÈS lourdement les agresseurs. Cet après-midi, environ 600 personnes se sont rassemblées devant la préfecture d’Ajaccio, en soutien aux victimes, puis 250 manifestants se sont rendus aux Jardins de l’Empereur, où a eu lieu le guet-apens la nuit précédente. Encadrés par des policiers qui se sont déployés pour tenter de maintenir le calme, les manifestants ont essayé d’identifier et de retrouver les auteurs des agressions. Une salle de prière musulmane a été saccagée par deux ou trois fatigués qui ont tenté de brûler des corans. Ceux-là, s’ils n’arrivent pas à brûler un livre, il vaut mieux qu’ils évitent de se perdre dans le GR20. Abandonnés depuis des années, les Jardins de l’Empereur, ainsi qu’une partie des Salines sont devenus des ghettos. A Bastia, la rue droite est un véritable saccage humain, et une partie de Lupino est à peine plus enviable. Comment et pourquoi une telle situation a-telle pu se développer en Corse ? Aujourd’hui, une nouvelle génération d’élus, formés, compétents, humanistes, ont pris en main le destin de l’île. Je veux bien croire que des hommes politiques de la trempe de Laurent Marcangeli maire d’Ajaccio, ou que Gilles Simeoni maire de Bastia (et j’espère son successeur) vont prendre les mesures nécessaires pour soutenir l’ensemble de la population et faire barrage à la pauvreté et à l’indigence qui sont la cause de pas mal de comportements douteux. Tout au long de cette pénible journée, qui devait être un jour d’amour et de prière pour les musulmans et les chrétiens (hasard des calendriers), des messages au relent de haine ont été partagés sur les réseaux sociaux. Le plus actif de tous, un certain Claude André s’est même fait le porte-parole de la Corse et du FLNC ( »Si vous êtes musulman alors lisez bien ceci »). Un coup d’oeil rapide à la page de ce monsieur laisse apparaître deux évidences : 1/ Claude André n’a jamais mis les pieds en Corse ; 2/ Ce triste sire qui répand son fiel raciste à longueur de statuts est un aficionados du FN. Alors je voudrais comprendre, comment une île qui rejetait en bloc le FN, il y a moins d’une semaine aux élections territoriales, peut cautionner les propos haineux et provocateurs de ce monsieur ? Pourquoi avoir partager 558 fois ce texte immonde en 6 heures ? Il est temps que certains apprennent à se servir des réseaux sociaux, ou qu’ils affirment une fois pour toute leur sympathie pour les thèses fascistes, et la prose bleu marine.

Plus dur sera la chute dans les écuries d’Augias !

Ecurie d'Augias (Magà Ettori - Blog)Des perquisitions ont été effectuées mardi matin à la Collectivité territoriale de Corse dans le cadre d’une enquête pour prise illégale d’interêts, favoritisme et corruption du pôle économique et financier de Bastia. Mais pourquoi je ne suis pas surpris ? Élu à l’époque Conseiller Cinéma au Conseil Economique Social et Culturel, alors que nous nous inquiétions de l’affairisme qui galopait à la CTC comme un sanglier dans son maquis, alors qu’avec nos amis nous avions fait diligenter une enquête de la répression des fraudes, alors que nos amis tombaient sous les balles des mafieux, alors que les pseudos producteurs en fait de véritables hommes (et femmes) de pailles de la voyoucratie locale détournaient les financements dédiés à la filière audiovisuelle-cinéma, alors que les membres des commissions cinéma étaient nommés à vie par des marionnettistes qui se croyaient intouchables, alors que je mettais personnellement en cause le président Giacobbi, et son âme  damné Thierry Gamba-Martini, ce dernier me répondait avec un large sourire perfide  :  »monsieur Ettori ce n’est pas parce que nous sommes mis en examen, que nous sommes coupable ! Pour l’instant nous sommes encore aux affaires ! », ce à quoi je lui avait répondu :  »plus dur sera la chute ! » Oui plus dur sera la chute, et nous le savions. L’équipe Giacobbi bénéficiant de la protection des plus hautes instances nationales, et de quelques porte-flingues se sentait protégé, invincible, invulnérable. C’était sans compter sur la prise de la Bastia (prononcé bastille) par Gilles Simeoni. Sans compter sur le fait qu’une fois aux affaires les nationalistes allaient se montrer brillants. Sans compter que 20 moi plus tard, les nationalistes allaient prendre la CTC. Oui Giacobbi tombé de son piédestal ne bénéficie plus des mêmes protections. Oui plus dur sera la chute ! Les perquisitions de ce matin ont été faites dans le cadre d’une enquête pour prise illégale d’interêts, favoritisme et corruption du pôle économique et financier de Bastia qui vise à en savoir plus sur les conditions de passation des marchés publics. La police judiciaire a effectué ce mardi matin des perquisitions dans les locaux de la Collectivité territoriale de Corse à Ajaccio dans le cadre d’une commission rogatoire du juge d’instruction du tribunal de Bastia, Thomas Meindl pour favoritisme, corruption et prise illégale d’intérêts. Des ordinateurs et des documents ont été saisis par les policiers. Le bureau du directeur général des services de la CTC, Thierry Gamba-Martini, a été perquisitionné. La justice s’intéresse notamment aux conditions dans lesquelles le directeur général des services aurait bénéficié d’un logement de fonction équipé d’un mobilier à hauteur de 30 000 euros ainsi qu’à l’attribution de marchés de construction des routes à certains sociétés de travaux publics. Dire que je suis heureux de l’élection de Gilles Simeoni et de la chute de Paul Giacobbi ne serait pas assez fort. Toutes ces années, je n’ai cessé de dire ce que je pensais de la politique de Paul Giacobbi, de l’écrire et de mener nombre d’actions contre le système qu’il avait instauré (le même que celui de ses ancêtres, en plus pervers). Nous avons pris beaucoup de coups dans ce combat, mais je ne regrette rien. Les couards d’hier sont les nationalistes d’aujourd’hui, tant mieux… les urnes ont parlés, il vaut mieux tard que jamais. Nous avons mené chacun nos combats, à notre manière, et le résultat de cette élection ouvre d’autres pistes d’avenir pour l’ensemble des insulaires. Quant à Giacobbi et consorts, ils vont récolter le fruit de leur semence. Les perquisitions au lendemain de l’élection, ne sont certainement pas le fruit du hasard. Il reste 2 ans à Gilles Simeoni pour nettoyer redresser la situation, et puis espérons encore 6 ans pour remettre définitivement la Corse sur la voie du développement. Entre Gilles Simeoni au nord et Laurent Marcangelli au Sud, j’ai la conviction qu’une ère positive vient de s’ouvrir, une ère de progrès, voir une brise d’équité qui chassera à jamais ce relent malsain et putride d’air marin qui flotte depuis trop longtemps dans les écuries d’Augias.

COP21, l’accord universel sur le climat a été adopté !

COP21 adopté (Magà Ettori - Blog)L’humanité est capable du pire et du meilleur. L’accord universel sur le climat a été adopté par les 195 pays réunis dans le cadre de la COP21, après deux semaines de débats.  Après d’intenses tractations pour conclure un accord devant donner une ampleur inédite à la lutte contre le réchauffement climatique, les délégations qui ont négocié jour et nuit sur la fin de la COP21, se sont retrouvées à 17H30 en vue d’une adoption formelle du texte. La séance plénière a débuté avec près de deux heures de retard, en réglant quelques problèmes liés à la conformité juridique et linguistique du texte. « Je regarde la salle, je vois que la réaction est positive, je n’entends pas d’objection, l’accord de Paris pour le climat est adopté! » Laurent Fabius a donc donné le coup de marteau marquant l’adoption formelle de cet accord, avant de donner la parole aux pays le souhaitant. Laurent Fabius, suscitant une standing ovation de plusieurs minutes, des embrassades, des cris de joie, dans toute la salle.   François Hollande est monté à la tribune, a tenu la main de Ban Ki-moon et celle de Laurent Fabius, tandis que la responsable climat de l’ONU Christiana Figueres et la négociatrice en chef de la France Laurence Tubiana se donnaient une longue accolade. « Nous acceptons ce texte sans amendement », a lancé une déléguée d’Afrique du Sud, représentante du groupe – déterminant dans les négociations − G77 + la Chine. « L’accord de Paris, c’est un grand pas en avant pour les pays en développement. » « Il est crucial que les pays développés renforcent leurs actions, et qu’il y ait un soutien suffisant aux pays en développement », a-t-elle tenu à rappeler.  Une première historique dans l’histoire de la gouvernance mondiale en matière d’environnement.  Un seuil de + 2°C… si possible de +1,5°C  Alors que la communauté internationale s’était accordée à fixer le seuil du réchauffement planétaire à 2°C, le texte fait mention d’un objectif plus ambitieux : celui de 1,5°C. Ce chiffre était une revendication notamment portée par les petits Etats insulaires, premières victimes potentielles face à la montée du niveau des mers. François Hollande, lors de son discours d’ouverture de la COP21 le 30 novembre, avait également déclaré «espérer» ce seuil.   Évidemment, le véritable objectif sera de maintenir le réchauffement de la planète en dessous de 2°C , déjà un challenge de taille lorsque l’on sait que la somme des engagements des Etats achemine la planète plutôt sur une trajectoire de réchauffement de 3°C. Mais la mention du seuil de 1,5°C a au moins le mérite de donner corps à une plus grande ambition dans l’absolu. Des responsabilités «communes mais différenciées»  Les pays développés devront verser 100 milliards de dollars (91 milliards d’euros environ) aux pays en développement afin de les aider à faire face aux conséquences du dérèglement climatique. Cette somme est un «plancher», qui appelle donc à être relevé, «au plus tard en 2025».  Par ailleurs, si tous les pays ont des efforts à faire pour juguler le réchauffement climatique, ces efforts ne seront pas les mêmes partout. C’est un point auquel les pays en développement, comme l’Inde, tenaient particulièrement à défendre. Les pays du Nord doivent «assumer plus de responsabilités» car les pays en voie de développement doivent être «autorisés à se développer», avait fait valoir le Premier ministre indien Narendra Modi lors des négociations. L’accord fixe «l’importance de prévenir, minimiser et aborder les pertes et dommages associés aux effets négatifs du changement climatique, incluant les événements extrêmes et les événements à évolution lente, ainsi que le rôle, pour un développement durable, de la réduction du risque des pertes et dommages ». Mais il exclut toute «responsabilité ou compensation» des pays du Nord à l’égard des pays du Sud et évoque plutôt «l’entente» ou encore «le soutien» entre eux. Un objectif à long terme plutôt faible  Sur la base de «l’équité», les pays devront revoir leur copie tous les cinq ans afin de se fixer de nouveaux objectifs en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. Les ONG jugent néanmoins que les gouvernements devraient revenir à la table des négociations avant l’entrée en vigueur de l’accord en 2020. Quant à l’objectif à long terme de réduction des émissions mondiales, il est plus flou que dans de précédentes moutures du texte (qui parlaient de 40 à 70% de réduction d’ici à 2050), l’accord prévoit «dans la seconde moitié du siècle» de parvenir à «zéro émission nette» via «un équilibre» entre les émissions d’origine anthropique et leur absorption par des puits de carbone (naturels, avec les forêts ou via enfouissement du CO2). Les «100 milliards de dollars par an devront être un plancher pour l’après 2020», date d’entrée en vigueur de l’accord attendu à Paris, et «un nouvel objectif chiffré devra être défini au plus tard en 2025», a déclaré M. Fabius en présentant lors d’une séance plénière le projet d’accord final soumis par la présidence française de la COP aux représentants de 195 pays. Il reste de nombreux ajustements à faire, et cet accord n’est pas une finalité. Pourtant, aujourd’hui nos dirigeants nous ont permis d’entrer dans l’ère du bas carbone. Merci pour les générations futures.

Que contient l’accord de Paris ? Texte complet (PDF) : Accord de Paris

Jane Goodhall, Yves Duteil and Matthieu Ricard winners of the 25th Citizen of the World Artist Award

25e Prix Artiste Citoyen du Monde - SENAT 4 - MAGA ETTORI

© Jacques Viallon

On Thursday, December 10, 2015, on the occasion of the International Day of Human Rights, within the framework of the United Nations Convention on Climate Change (COP21),  »l’Institut Citoyen du Cinéma » proposed a symposium the support of Sen. Sylvie Goy Chavent at the Palais du Luxembourg (Senate) around Faeryland directed by Maga Ettori. On this occasion were announced by Souad Amidou, the winners of the 25th Citizen of the World Award Artist : Jane Goodhall – Yves Duteil – Matthieu Ricard. For reasons related to the organization of the meeting, the trophy designed by Gad Weil, at the request of the Minister of Ecology, was released the same day by Magà Ettori Jane Goodall at the City of Science. Other prizes will be awarded to Yves Duteil and Mathieu Ricard, during a ceremony held power in January 2016. The Citizen Film Institute founded in 1990 the “Citizen of the World Artist Award”, echoing the fundamental issues of the United Nations, namely to achieve international cooperation in solving international problems of an economic, social , cultural or humanitarian character and in promoting and encouraging respect for human rights and fundamental freedoms for all without distinction as to race, sex, language or religion. The “Artist Award Citizen of the World” award for the twenty fifth time, artists for their commitment to peace, living together, cultural diversity, the absolute freedom of conscience, biodiversity and respect for all life, harmony with nature, the defense and promotion of human rights as well as those of the animal kingdom. The sponsor of the Citizen of the World Artist Award is the Arkema Group

La campagne 2015 contre les discriminations de l’Institut Citoyen du Cinéma

DISCRIMINATIONS 4 - INSTITUT CITOYEN DU CINEMA - DEC2015

 » Are you protected against discriminations ?  » – INTERNATIONAL HUMAN RIGHT DAY ‪#‎stopDiscriminations‬ Institut Citoyen du Cinéma

DISCRIMINATIONS 1 - INSTITUT CITOYEN DU CINEMA - DEC2015 » Tu vois, elle aussi voulait le droit de vote !  » – JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L’HOMME ‪#‎stopDiscriminations‬ Institut Citoyen du Cinéma – campagne 2015 contre les discriminations

DISCRIMINATIONS 2 - INSTITUT CITOYEN DU CINEMA - DEC2015

 » Quand je serais riche, je serais un mâle blanc !  » – JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L’HOMME ‪#‎stopDiscriminations‬ Institut Citoyen du Cinéma – campagne 2015 contre les discriminations

DISCRIMINATIONS 3 - INSTITUT CITOYEN DU CINEMA - DEC2015

 »Maman, tous les enfants handicapés finissent dans des laboratoires ?  » – JOURNEE INTERNATIONALE DES DROITS DE L’HOMME‪#‎stopDiscriminations‬ Institut Citoyen du Cinéma – campagne 2015 contre les discriminations