Interdiction de l’excision en Gambie : si tu me rates, je ne te louperais pas !

Mutilation génitale féminine_excision (Magà Ettori - blog)Le fantasque dictateur  Yahya Jammeh, Cheikh, Professeur, El Hadj-Docteur-Yahya-Abdul-Aziz-Jemus-Junkung-Naasiru-Deen-Jammeh-et-accessoirement-président-de-la-Gambie, vient d’interdire l’excision dans tous le pays. Une décision qui vise à la « protection des fillettes ». Le chef de l’Etat pense que cette pratique, répandue en Gambie, n’est pas motivée par des raisons religieuses. Selon l’Unicef (Fonds des Nations unies pour l’enfance), la Gambie est l’un des dix pays, tous africains, où l’excision est le plus pratiquée, touchant environ trois quarts de la population féminine. Chaque année, trois million de femmes et jeunes filles subissent des mutilations génitales a travers le monde. L’excision, aussi appelée Mutilations sexuelles féminines (MSF) ou Mutilations génitales féminines (MGF), recouvre toutes les interventions incluant l’ablation partielle ou totale des organes sexuels externes de la femme ou autre lésion des organes sexuels féminins. Entre autres conséquences, les nourrissons, filles et femmes ayant subi une mutilation ou une excision sont exposés à des risques irréversibles pour leur santé.  Il y aurait aujourd’hui en Afrique et au Yemen environ 70 millions de femmes ayant subi l’une ou l’autre des MGF/E.  Par ailleurs, ces pratiques font de plus en plus fréquentes en  Europe, en Australie, au Canada et aux États-Unis, essentiellement parmi les immigrantes venues d’Afrique et de l’Asie du Sud-Ouest. La MGF/E est une violation fondamentale des droits des filles. C’est une pratique discriminatoire contraire aux droits à l’égalité des chances, à la santé, au droit de ne pas être exposé à la violence, aux blessures, aux sévices, à la torture et aux traitements cruels, inhumains ou dégradants, au droit à la protection contre les pratiques traditionnelles préjudiciables à la santé, et au droit de faire librement des choix en matière de reproduction. Ces droits sont protégés en droit international. La MGF/E cause des préjudices irréparables. Elle peut entraîner la mort, si la perte de sang est suffisamment importante pour causer un choc hémorragique; une commotion cérébrale entraînée par la douleur et le traumatisme; ou une septicémie foudroyante.  Elle est systématiquement traumatisante. Beaucoup de filles se trouvent en état de choc provoqué par la violente douleur, le traumatisme psychologique et l’épuisement dû aux hurlements de douleur.  Il y a d’autres conséquences préjudiciables pour la santé, notamment : non-cicatrisation; formation d’abcès; kystes; croissance excessive des tissus cicatriciels; infections urinaires; rapports sexuels douloureux; à l’hépatite et à d’autres maladies transmissibles par le sang; infections de l’appareil reproducteur; pelvipéritonites; stérilité; règles douloureuses; obstacle urinaire chronique/calculs vésicaux; incontinence urinaire; arrêt de progression du travail; risque accru d’hémorragie et d’infection pendant l’accouchement ; prédisposition renforcée au VIH/SIDA. Le professeur-président Yahya Jammeh qui prétendait soigner le sida avec des plantes a enfin trouver un moyen de se rendre utile. L’autocrate président, pourfendeur des droits de l’Homme a enfin pris une décision qui va dans le sens du progrès de l’Humanité, même si les méthodes restent très personnelles. Celui dont le crédo est :  »si tu me rates, je ne te louperais pas ! », vient de mettre en garde les parents et les autorités locales que ceux qui ne respecteraient pas cette interdiction subiraient des sanctions. Enfin un peu de douceur dans ce monde de brutes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s