l’Institut Régional du Cinéma et de l’Audiovisuel rend hommage à Andrée Davanture Taleghani-Vincensini

ANDREE DAVANTURE (Magà Ettori - blog)C’est avec affliction et une tristesse certaine que nous avons appris le décès de Mme Andrée Davanture Taleghani née Vincesini, éminente chef-monteuse et militante sincère du cinéma africain. Andrée Davanture avait travaillé sur de nombreux projets d’artistes corses dont le film musical de Magà Ettori  »Maquisardes » (montage avec Claire Davanture) interprété par Yves Duteil sur une musique de Patrice Bernardini. Andrée Davanture a soutenu activement les activités de l’Institut Régional du Cinéma et de l’Audiovisuel et à collaboré à l’organisation du colloque  »La Corse dans les médias et le cinéma » organisé en 2007 au Sénat par l’IRCA. D’origine corse, née à Poggio-di-Nazza en 1933, Andrée Davanture Taleghani‏ s’est formée au cinéma par le biais d’un stage en laboratoire. De 1953 à 1960, celle qu’on surnomme Dédée a travaillé comme assistante sur des longs-métrages de fiction et des documentaires, avant de s’orienter vers le montage. Elle est devenue rapidement chef monteuse pour des émissions de télévision comme  »L’Europe oubliée »,  »Cinq colonnes à la une »,  »Les femmes aussi ». Par la suite, Andrée monte de nombreux films français dont  »Un homme qui dort » en 1974 de Bernard Queysanne,  »Bako l’autre rive » en 1977 de Jacques Champreux,  »Embrasse-moi » en 1989 de Michèle Rosier, mais aussi des films étrangers. De 1974 à 1978, Andrée a travaillé pour la section technique du Ministère de la Coopération, et monte son premier film africain,  »Sous le signe de Vaudoun » en 1974 de Pascal Abikanio. Elle travaille ensuite sur  »Muna Moto » en 1975 de Jean-Pierre Dikongue Pipa, sur  »L’Exilé » en 1980 de Oumarou Ganda, … Lorsque la section ferme en 1980, Andrée Davanture fonde l’association  »Atria » (producteur exécutif et distributeur), pour établir un relais entre l’action engagée auprès des cinéastes africains et des professionnels français. Le siège d’Atria était le lieu de rencontres du cinéma africain à Paris. C’est là qu’André Davanture a réalisé le montage de tous les films de Souleymane Cissé, et de nombreux cinéastes africains comme Gaston Kaboré, Safi Faye, Adama Drabo, Khaled Ghorbal, Hassan Kouyaté, Fanta Regina Nacro, Tariq Teguia, Rithy Panh, … Quand en 2000 Atria cessa ses activités, Andrée Davanture poursuivi son activité et travailla avec de nombreux cinéastes dont Richard Bean, Teresa Villaverde, Philippe Van Leeuw, Mehran Tamadon, Mohamed Zran, Tariq Teguia, et bien d’autres encore. Décédée à Paris le 1er juillet 2014, à l’âge de 81 ans, Andrée Davanture aura gardé jusqu’à son  »dernier montage » son amour pour le septième art et sa passion pour les porteurs de projets, sa vivacité et son humour. Elle fut une véritable passerelle entre l’Afrique et la Corse, une véritable citoyenne du monde. A l’occasion de cette douloureuse nouvelle, l’ensemble de l’équipe de l’Institut Régional du Cinéma et de l’Audiovisuel présente ses sincères condoléances à nos amies Noëlle Vincesini (sa soeur), Mireille Chabrol (sa nièce), ainsi qu’à l’ensemble de la famille et aux proches du défunt.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s