Paul Giacobbi ne comparait pas devant le tribunal correctionnel

JUSTICE (Magà Ettori - blog)Et voilà c’est au tour d’Alex Alessandrini, président du PRG de Haute-Corse, d’aller faire un tour par la case tribunal. Le président du Parti Radical de Gauche de Haute-Corse comparait devant le tribunal correctionnel de Bastia pour avoir  »recasé » au Conseil Général, l’ancienne secrétaire d’Emile Zuccarelli après sa défaite aux législatives. Emploi fictif ? Madame Pasqualini était payée par cette collectivité, mais travaillait réellement pour le  Parti Radical de Gauche de Haute-Corse. Un goutte d’eau dans les affaires du Clan Giacobbi, quand on sait que depuis le 2 avril, les trois principaux collaborateurs du patron politique et financier du clan Giacobbi, président du PRG, du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Corse (CTC), bénéficient de protections policières. François-Dominique de Peretti, directeur de cabinet de Giacobbi, Thierry Gamba-Martini, directeur général des services de la Collectivité Territoriale de Corse, et Dominique Viola, proche  »historique » de la famille Giacobbi, vivent désormais entourés de policiers. Charmante proximité. Paul Giacobbi himself est sous protection policière depuis janvier 2013. Giacobbi – comme un poisson d’avril – a livré, le 1er avril, sur son blog, la thèse sur les motivations de ceux qui tuent les élus et les fonctionnaires de l’île depuis qu’il a pris ses fonctions, en 2010 :  »Nous sommes malades de ce virus issu du croisement mortifère de la cupidité et de la violence ». Dans cette prose, il pointe deux chantiers qui  d’après lui, ont transformé les élus et fonctionnaires en cibles vivantes :  »Les efforts déployés par l’Etat et la CTC (…) sur le contrôle des marchés publics » et la future  »adoption du plan d’aménagement et de développement durable de la Corse résolument orienté contre la spéculation immobilière. » Vraiment il y a des fois ou on prend les enfants du bon dieu pour des canards sauvages. Enfin sans jeux de maux. Paul Giacobbi lui ne comparait pas devant le tribunal correctionnel, nom de code :  »le poulpe ».

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s