Monstrum

monstrumInvité à deux séances de cinéma le même jour, j’avais le choix entre « X-Men Days of Future Past », où un monstre est envoyé dans le passé pour sauver les mutants, ou bien  »Monstrum » réalisé par Eric Dick qui raconte l’histoire d’un monstre du moyen-âge, Gilles de Rais (compagnon de Jeanne d’Arc). Avec le deuxième démarrage de 2014 X-Men est partit pour durer un moment, alors que  »Monstrum » bénéficiait d’une journée exceptionnelle au Lucernaire, un lieu à part dans Paris. Dur, dur les écrans pour le cinéma indépendant. J’ai donc opté pour le thriller médiéval d’Eric Dick – qui malgré des qualités techniques et artistiques inégales – a tenu toutes ses promesses. Le film raconte l’histoire (méconnue) de Gilles de Rais. L’histoire flamboyante, le côté lumineux du personnage est bien connue en Vendée. Depuis des mois, Gilles, est aux abois. Lui, Baron de Rais, issu de la puissante et riche famille des Laval, apparenté aux Thouars, voit fondre sa fortune. Les différentes campagnes de guerre menées, pour le compte du Roi Charles VII, contre l’Anglais lui ont coûté très cher bien qu’un titre de Maréchal de France lui ait assuré belle renommée. Sa chapelle des Saints Innocents, la plus belle sélection d’enfants de chœur du royaume entraîne des dépenses conséquentes, mais il ne peut vivre sans leurs voix d’anges. Le train de vie de Sa Maison avec un personnel incalculable, festins à répétitions est plus que somptueux mais Gilles veut afficher sa nombreuse suite et s’amuser. Son vif intérêt pour le théâtre, est une passion onéreuse. Le spectacle en plein préparatifs qu’il doit présenter, dans quelques semaines, à Orléans pour l’anniversaire de la libération de la ville par Jeanne d’Arc, est colossal, avec près de 600 comédiens et de nombreux décors. Le coût de cette mise en scène est astronomique. Chaque jour ce sujet de l’argent l’angoisse. Certes, pour s’en procurer du frais, Gilles a commencé, il y a déjà longtemps, à vendre et engager ses seigneuries malgré l’opposition de ses proches dont il dilapide la fortune familiale. Tous ses espoirs sont maintenant dans l’alchimie, la sorcellerie, l’évocation des démons avec son jeune compère, le clerc Franco Prélati.  »Monstrum » est un film à voir pour des raisons militantes (tant le courage et la volonté de son auteur-réalisateur sont grands), pour des raisons esthétiques (une photographie excellente, et de beaux regards, une belle prestation de Christian Van Tomme), pour sa bande originale (très belle chorale sur le thème de Monstrum), et surtout, surtout, surtout pour le jeu de Cédric Spinassou (Gilles de Rais) qui porte le film à lui seul, avec classe, élégance et sincérité.

Advertisements

Une réponse à “Monstrum

  1. Merci pour ce « joli papier » .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s