Autant en emporte la brise

Girouette Corsica (Magà Ettori - Blog)Edgar Faure disait :  »Ce n’est pas la girouette qui tourne c’est le vent ». Le souffle du vent, dans le cas de Paul Giacobbi ressemblerait davantage à celui du canon. Il s’agit bien entendu d’une nouvelle affaire judiciaire à mettre à l’actif déjà chargé de Paul Giacobbi, que relate le Canard Enchaîné : Paul Giacobbi soupçonné d’ emploi fictif en Haute-Corse Paul Giacobbi n’a pas été inquiété par le procureur de Bastia dans l’affaire d’emploi fictif visant l’une de ses anciennes salariées au conseil général. Paul Giacobbi, élu PRG ( Parti Radical de Gauche) et président du Conseil exécutif de Corse, n’a pas été inquiété par le procureur de Bastia dans l’affaire d’emploi fictif visant l’une de ses anciennes salariées au conseil général de Haute-Corse. En effet, une ancienne salariée de Paul Giacobbi au conseil général de Haute-Corse devra comparaître au tribunal correctionnel de Bastia le 27 mai pour recel de détournement de fonds publics, pour un montant de près de 70 000 euros. D’après le Canard enchainé, cette ancienne collaboratrice d’ Emile Zucarelli ( PRG) avait été recasée au conseil général de Haute-Corse, alors présidé par Paul Giacobbi, après la défaite de Zucarelli aux législatives de 2007. Dominique Alzeari, procureur de la République de Bastia, avait ouvert une enquête préliminaire auprès de la police judiciaire et avait également saisi le SCPC ( Service central de prévention de la corruption). L’avis rendu par le SCPC conclu que « Les fonds versés à Madame L. par le conseil général de Haute-Corse, de juillet 2007 à octobre 2011, l’ont donc été à des fins étrangères à celles prévues par la loi. Ces faits pourraient constituer dès lors un détournement de fonds publics« . Cet avis met directement en cause Paul Giacobbi en tant qu’ « ordonnateur des dépenses du département et donc des dépenses liées à l’embauche et à la rémunération de Madame L. ». Même refrain dans les conclusions de l’enquête de la police judiciaire: « Sous réserve de l’appréciation du magistrat mandant […] les éléments matériels constitutifs de l’infraction de détournement de fonds publics sont réunis .[…] Paul Giacobbi et Joseph Castelli pourraient voir leur responsabilité engagée pour des faits de détournement de fonds publics. » Finalement, le procureur de Bastia n’a même pas daigné interroger Paul Giacobbi dans cette affaire. Le canard enchainé rappelle que Paul Giacobbi n’a jamais été entendu par les enquêteurs dans l’affaire « des gîtes ruraux », dans laquelle le conseil général de Haute-Corse présidé par Giacobbi aurait attribué près de 500 000 euros de subventions publiques à des proches… Comme elle est sage la pensée populaire qui précise que celui qui sème le vent récolte la corruption.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s