Séquençage du génome nazi

Cecile Kyenge Kashetu (Magà ettori) Blog« Singe congolaise, Zulu, gouvernante puante, négresse anti-italienne, vilaine petite noire, ministre du bonga-bonga, « , il n’y a pas à dire les parlementaires italiens savent accueillir leurs homologues, Cécile Kyenge Kashetu, la nouvelle ministre de l’intégration d’origine congolaise en a été pour ses frais. Pour mémoire, en Europe, l’incitation à la haine raciale et à la xénophobie sont passibles des délits punis de la même manière dans les 27 États membres, par des peines de 1 à 3 ans de prison, mais les lois sont-elles les mêmes pour tous ? Le président de la Chambre a réagit en disant qu’il ne fallait pas confondre liberté d’expression et incitation à la haine, c’était le moins qu’il puisse faire.

Cécile Kyenge Kashetu a été élue à l’Assemblée nationale lors des élections législatives des 24 et 25 février derniers. Elle doit son poste de député, à son engagement au sein du Parti démocrate dans la région d’Émilie-Romagne. Elle s’y occupait, en particulier, des questions d’immigration – portefeuille qu’elle occupera au sein du nouveau gouvernement. Au cœur de son combat de militante, politique et associative, la libre circulation des personnes et la volonté d’une nouvelle loi sur la citoyenneté. En septembre 2010, elle était d’ailleurs devenue porte-parole nationale du réseau Primo Marzo. Elle y a promu les droits des migrants et des droits humains. Cécile Kyenge Kashetu est la première ministre de couleur dans un gouvernement italien. Sa réaction a été de voir dans sa nomination « une décision qui constitue un pas décisif pour changer concrètement l’Italie et la façon de voir l’intégration de ceux qui vivent déjà dans le pays ». Elle a remercié aussi tous ceux avec lesquels elle a travaillé sur ces questions au sein du Parti démocrate. Samedi 27 avril, le nouveau président du Conseil italien, Enrico Letta, a annoncé la composition de son gouvernement de grande coalition entre la gauche et la droite. Le numéro deux du Parti démocrate a constitué une équipe renouvelée, rajeunie, féminisée et, pour la première fois, une femme noire devient ministre en Italie. C’est un symbole fort de renouvellement et de modernité que le choix d’Enrico Letta. Au ministère de l’Intégration, le nouveau Premier a nommé Cécile Kyenge, une femme médecin, noire de peau et née en République démocratique du Congo (Zaïre en 1964). Cécile Kyenge Kashetu est restée stupéfaite face à autant de manifestation de haine raciste et xénophobe, venant de parlementaires supposés incarner les valeurs de tolérance et d’humanisme  que la majorité des italiens défendent. Sur le profil Facebook du Mouvement des travailleurs national-socialiste (nazi) a été publié un communiqué honteux : « L’Europe est blanche »,la congolaise offense l’Italie, il est dit que maintenant notre pays est une société métisse et nous devons en prendre note. Un commentaire d’un certains MCM disait :« Nous devons prendre acte de la déclaration de guerre faite à l’encontre de notre identité et ne pas abandonner »

Nous le savons, la séquence d’ADN du chimpanzé et de l’homme est identique à 99 %. Le chimpanzé Clint (non pas le génial réalisateur américain), de la sous-espèce Pan troglodytes verus, qui a servi de modèle. Après l’homme, le rat et la souris, c’est le quatrième mammifère qui bénéficie d’une étude aussi complète . La comparaison avec Homo sapiens indique que les deux espèces partagent la très grande majorité de leur patrimoine génétique. De manière plus précise, 99% des 3 milliards de paires de bases formant notre double hélice d’ADN sont identiques à celles du chimpanzé… C’est peu et beaucoup à la fois : la différence entre notre génome et celui du chimpanzé est dix fois plus grande que celle entre deux êtres humains… L’extrême proximité génétique des deux espèces indique que la séparation, à l’échelle du monde, est relativement récente, la majorité des scientifiques évaluent cette séparation entre 6 et 8 millions d’années. La science doit à présent envisager un séquençage du génome des nazis et de certains parlementaires italiens pour vérifier si cette sous-espèce de l’humanité possèdent bien  3 milliards de paires de bases formant notre double hélice d’ADN, et un cerveau intègre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s