Web 2.0 & démocratie

MAGA ETTORI - WEB 2.0 ET DEMOCRATIELes printemps arabes nous laissent à penser qu’un soulèvement populaire peut-être la suite d’une révolution numérique. En 1992, Claude Polifroni un des dirigeants de la Sitec (provider historique en Corse) m’a initié à l’internet. De mémoire, le leitmotiv de Claude était :  »think big, start small and move fast ». C’est sur philosophie que nous avons fondé la première galerie d’art virtuelle en Corse. Plus tard, nous avons mis en ligne des portails, des sites et des forums, puis finalement en 1999, pour les corses et les amis de la Corse, le groupe Néo Ciné TV (http://fr.groups.yahoo.com/group/neocinetv/?yguid=468498256). Nous étions à la préhistoire du web 2.0. Grace à ce groupe nous avons connu des gens extraordinaires de par le monde. Je pense à nos amis belges de l’association Grossu Minutu mais à tant d’autres également. En 14 ans, nous avons créé un réseau immense qui a atteint jusqu’à 22.000 personnes. Bien entendu les diverses manifestations que nous avons organisé pendant toutes ces années ont permis de rencontrer (en vrai) un nombre important de ces membres, en Corse, sur le continent, et dans d’autres pays.

Journalistes, artistes, médecins, ou simple citoyens, organismes privés, associations et Institutions ont ainsi échangé, devisé sur ce groupe pour le plus grand bonheur de tous. La solidarité a fonctionné à plein régime, et nous avons vécu quelques miracles (notamment dans le domaine médical).  A l’époque, nous avions besoin de nous coordonner et de faire circuler des informations au sein de la diaspora mais également dans l’île. Encore de nos jours, force est de constater qu’il est souvent plus difficile d’échanger de Sisco à Petreto-Bicchisano que de Paris à New-York. L’avènement de l’internet en France a ouvert un champ de possibilités dans ce domaine.

Aujourd’hui les réseau sociaux ont mis l’information au service du plus grand nombre. Les possibilités de faire interagir les utilisateurs entre eux afin d’assurer une production continuelle de contenu sont infinis, les outils très nombreux : des Web TV à Twitter en passant par les wikis (dont wikipedia), Google, MySpace, Viadeo, et l’incontournable Facebook (on annonce 90000 corses sur Facebook), les sites, les blogs, les journaux, les applications mobiles, le replay des grandes chaines, Dailymotion, Youtubes, etc, etc, etc. Matériel et logiciel, tout est là, mais plus encore est à venir.

C’est pourquoi nous pensons très sincèrement que le groupe Néo Ciné TV est arrivé au terme de la mission de service public qu’il s’était assigné. Sans doute pour des raisons affectives et pour ne pas voir définitivement disparaître Néo Ciné TV, nous avons décidé d’en faire une lettre d’information de l’Institut Régional du Cinéma et de l’Audiovisuel (IRCA). Les envois seront fonction de l’actualité, mais beaucoup moins fréquents. Dans un passé récent, il nous est arrivé de traiter jusqu’à 130 emails par jour sur ce groupe, ce qui correspondait sans aucun doute à un besoin, à une époque.

Bien entendu, j’en profite pour vous laisser quelques adresses :

INSTITUT REGIONAL DU CINEMA ET DE L’AUDIOVISUEL (IRCA)

– Site officiel  : http://www.corsicacinema.com/

– Facebook : https://www.facebook.com/#!/maga.ettori

MAGA ETTORI

– Site officiel : http://www.wmaker.net/irca/maga/index.php

– Page facebook : https://www.facebook.com/pages/Mag%C3%A0-Ettori/548585695162353?ref=hl

– Compte Facebook : http://www.facebook.com/#!/Institut.Regional.Cinema.Audiovisuel.Corse

– Blog  officiel : https://magaettori.wordpress.com/

– Showreel : http://www.youtube.com/watch?v=X60kQF_pSUk

LE DERNIER CLAN

– Blog officiel : http://ledernierclanlefilm.wordpress.com/

– Site officiel : http://www.ledernierclan-lefilm.com/

– Teaser : http://www.dailymotion.com/video/xr5b4s_le-dernier-clan-un-film-maga-ettori_shortfilms#

et j’ajouterai pour la cause :

LE SITE DE L’INTERSYNDICALE DU CINEMA CORSE : http://corsica-cinema.over-blog.com/

Bien qu’en ayant été un des initiateurs, je ne suis plus partie prenante de cette organisation. Certains de nos amis ont décidé de poursuivre le combat, et ils ont toute mon admiration. Je demeure complètement solidaire de leurs actions. J’ai beaucoup donné à ce travail collectif, même quand les résultats n’étaient pas à la hauteur de mes espérances. Je poursuis à présent mon action citoyenne d’autres manières, notamment en soutenant le cinéma de demain. Mes créations témoignent de mes convictions. L’action des Rencontres du Cinéma Néo Contemporain par exemple me semblent plus rentables que des années de militantisme syndical. Dans la mesure de mes possibilités, je suis à la disposition de quiconque qui me sollicite, et principalement des femmes et des hommes d’initiatives et des porteurs de projets. Le réseau que nous avons créé appartient à tous.

Dans ma dernière tribune (blog Magà Ettori), intitulée  »Mafia en Corse » : https://magaettori.wordpress.com/2013/02/17/mafia-en-corse/ j’évoque deux ouvrages qui m’ont intéressé dont celui de Sampiero Sanguinetti (La violence en Corse – XIXe et XXe siècle). Sampiero développe un certain nombre de théories auxquelles j’adhère complètement. Pour éradiquer la violence en Corse, pardon les violences en Corse… il suggère de prendre le problème à la racine en traitant en premier lieu la précarité et l’éducation. Bien entendu en bon essayiste et journaliste Sampiero argumente son propos mais pour le connaître il vous faudra lire son ouvrage. Je garde l’idée générale pour dire que l’économie corse et la filière cinéma dans l’île  iront mieux quand nous aurons gommé certains comportements affairistes, clientélistes et mafieux.

Autre tribune récente. France Bleu RCFM à mis le cinéma des îles à l’honneur (Corse, Sicile, Sardaigne) dans son émission Mediterradio. En Corse l’excellent Petru Mari dirigeait les débats et Petruluigi Alessandri menait de main de maître les interviews. J’ai pu y intervenir ainsi que Dumè Gambini. Vous trouverez cette interview sur le lien suivant : http://www.wmaker.net/irca/Mediterradio-Interview-Maga-Ettori_a148.html

Voici une occasion de rendre hommage à Dumè Gambini, cité ci-dessus. Homme d’esprit, d’images, d’humour, de valeurs, de culture, de lettre et surtout de convictions,  son dévouement à la Corse – dans le domaine culturel, social et environnemental – est à la démesure des enjeux. Depuis très longtemps, trop longtemps, cet enseignant travaille sur un projet d’atelier de cinéma en Corse. Cet atelier, Sinemasocciu, a existé. Il était performant mais les politiques ont décidé de lui rogner les ailes.

Sans démagogie, je dois avouer que parfois nos dirigeants m’exaspèrent. En Corse je n’en parle même pas car je pourrais être vexant, mais ailleurs aussi.

Seize mois après l’opération Harmattan en Libye, presque deux ans après l’intervention en Côte d’Ivoire, la France est entrée, en frappant des combattants islamistes le 11 janvier au Mali, sur son troisième théâtre d’opérations en deux ans. Le Mali coûterait chaque jour plusieurs centaines de milliers d’euros au minimum, un média évoque la somme de 400.000 euros/jour. Est-ce qu’en ces temps de crise, de précarité voire de misère, l’opération Serval était vraiment nécessaire ? Et je ne parle même pas des tragédies de la guerre. Pour décrire l’industrie de la barbarie les mots me manquent.

Il est vraiment temps que nos dirigeants libèrent l’intelligence, libèrent l’initiative, libèrent l’économie, libèrent la parole.  Il est l’heure que la société civile s’émancipe pour tendre vers un avenir meilleur, serein, équitable et juste. Il n’y a pas d’alternatives à la démocratie (véritable) et aux droits de l’homme. Oui les printemps arabes nous laissent à penser que pour faire circuler des préceptes généreux et humanistes nous avons une nouvelle arme : le web 2.0.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s